Après avoir bossé comme des dingues cet été pour se lancer dans les ceintures se pose maintenant la question de l’application. Alors comment démarrer ? Par quel bout prendre le dispositif pour le présenter aux élèves. Voici des éléments de réponses générales sur des angles d’approche possible dans la présentation des ceintures de compétences à votre nouvelle classe.

Prendre son temps

Le dispositif est souvent présenté comme très compliqué à mettre en oeuvre et ce n’est pas totalement vrai. Disons plutôt que c’est « complexe ». Il y a énormément d’éléments à prendre en compte et c’est loin d’être simple la première fois pour l’enseignant (alors imaginez pour les élèves). La première chose à faire, c’est se dire qu’il faut prendre son temps. Si c’est la première année on pourra :

  • Se lancer dans un seul champ disciplinaire à titre de découverte et ouvrir par la suite les autres champs aux élèves
  • Ne pas présenter tous les aspect et toutes les règles du dispositif le même jour.
  • Attendre la 2ème ou 3ème semaine de classe pour présenter les ceintures aux élèves

Laisser venir les questions des élèves

« Est ce que je peux commencer à la ceinture verte ? »

« Il faut que je fasse le deuxième essai si j’ai réussi le premier ? »

« Comment je fais pour choisir les items ? »

A mon sens, mieux vaut ne pas trop essayer d’anticiper les questions. Vous le savez, les « règles du jeu » sont nombreuses, il sera très difficile de toutes les énoncer en espérant que vos élèves les retiennent d’un coup. Néanmoins, si le climat de classe permet aux élèves de poser des questions, les « noeuds » se déferont d’eux-mêmes. Le tout, c’est que vous ayez bien en tête toutes les composantes de votre dispositif.

Dans un premier temps on pourra distribuer tout ou partie des référentiels aux élèves et, partant de ce support faire émerger des concepts. « Quels éléments connaissez-vous ? » « Dans quel sport on retrouve des ceintures de couleurs ? » « A quoi ça sert ? ».

Petit à petit on rentrera dans les détails et la complexité du dispositif.

Institutionnaliser

Pensez également à vos affichages. Et oui, on est en pédagogie institutionnelle, par conséquent, les élèves ont besoin d’éléments auxquels se référer en cas de doutes. Le fonctionnement des ceintures voire même les questions posées pourront faire l’objet d’un affichage ou du moins être accessible aux élèves en cas de doute ou d’oubli.

Pourquoi ne pas consacrer du temps à l’écriture collective d’un guide d’utilisation par et pour les élèves ?

Les ceintures c’est pas des bonbons

N’oubliez pas cet aspect. On ne « gagne » pas une ceinture, on atteint son niveau. Ca peut paraître subtil, mais pensez bien à faire la distinction auprès des élèves. La ceinture est une preuve du degré de maitrise dans domaine. Sa première utilité sera d’identifier les élèves experts et d’encourager le tutorat entre élèves. En aucun cas la compétition.

Laissez vous une marge d’erreur

Forcément il y aura des points de blocage. Vos élèves ont le droit à l’erreur… Vous aussi. Chaque classe coopérative est différente. Ajustez le dispositif petit à petit à la votre. Soyez attentifs aux petits « couacs » et essayez d’y remédier quand c’est possible (mieux vaut ne pas laisser trainer).

Et vous, votre rentrée avec les ceintures, ça s’est passé comment ?