Comment le dispositif d’évaluation par ceinture peut participer à améliorer l’apprentissage des élèves?

L’objectif est de changer les modalités d’évaluation pour ne pas décourager et pour accompagner les élèves : une différenciation réelle dans les apprentissages et les rythmes d’acquisition, une autonomie des élèves, une prise de parole et des échanges coopératifs entre pairs.

Voici une vidéo intitulée : Autonomie et coopération au service de la validation d’une compétence. Elle illustre la personnalisation des parcours d’apprentissage.

Pasted image at 2017_03_22 09_43 PM (1)
Thomas HENIART @zecalvin

Organisation dans le temps et dans l’espace

Voici une présentation interactive Genial-ly : l’objectif est de voir comment nous avons mis en place le dispositif dans nos classes, au niveau de l’organisation dans le temps et dans l’espace. Ce n’est pas un modèle figé à suivre mais des pistes, des propositions car chaque enseignant l’adapte en fonction de sa classe.

Cliquer sur l’image ci-dessus pour débuter la présentation.

Emploi du temps :

Le dispositif n’est pas mis en place toute la journée mais sur des créneaux dédiés.

1- Il faut réserver du temps pour les ceintures. Vous trouverez des modèles d’emploi du temps dans la présentation.

2- entre 15 et 45 min par jour en fonction de l’âge des élèves

Aménager sa classe

Il est important d’aménager sa classe, d’organiser les espaces pour mettre les élèves dans les meilleures conditions pour développer la coopération, l’autonomie au service de la validation des compétences.

Se lancer, comment faire?

Il n’est pas toujours si facile de se lancer dans une nouvelle pratique.
Voici quelques conseils qui peuvent être utiles pour vous aiguiller dans la bonne direction.

Il est conseillé de travailler en collaboration avec un ou plusieurs collègues , ou de se faire accompagner par un membre du collectif « Nos ceintures 2 compétences » @c2cEdu

Pour débuter, on peut se limiter à un ou deux domaines dans lesquels on se sent particulièrement à l’aise et adapter son environnement pédagogique.
Se donner le droit à l’erreur. Évaluer ce qui marche et ce qui ne marche pas.
Lâcher prise, oser et faire confiance : L’enseignant est un outil, une aide pour l’élève. Il ne peut tout contrôler. Le rôle de l’enseignant évolue : il ne se limite plus à dispenser le savoir, il est devenu un guide, un médiateur, un régulateur. Parallèlement l’élève est invité à abandonner son « métier d’élève » pour devenir progressivement l’auteur et le sujet de ses apprentissages.

Il faut arriver à faire confiance aux élèves et accepter leurs idées.

En suivant ces quelques pistes, vous devriez être dans les meilleures conditions pour installer les ceintures dans votre pratique pédagogique.

@vtileti via  Evolution classe